La démarche des personnes atteintes par la maladie de Parkinson peut être affectée par des changements de posture, une lenteur de mouvement et des enjambées raccourcies.

Au fil du temps, certains aspects de la démarche peuvent se détériorer et les mouvements devenir de plus en plus limités. Lorsque vous êtes moins actif, la force musculaire diminue. Cela peut conduire à des modifications musculo-squelettiques, entraînant une mauvaise posture, un dos très courbé par exemple, et augmentant ainsi le risque de chute.

En parallèle d’un traitement médicamenteux, il existe des solutions pour vous aider à mieux gérer votre démarche. Un kinésithérapeute peut vous conseiller sur des stratégies et des exercices permettant d’améliorer votre façon de marcher, votre équilibre et votre posture. Il observera votre démarche et ensemble vous pourrez trouver les signaux les plus appropriées pour rythmer votre démarche. De telles techniques peuvent aider à réduire les épisodes de « freezing » (immobilité soudaine) et le risque de chute. Vous pouvez par exemple écouter votre musique préférée et marcher en cadence. Cependant, il faut garder à l’esprit que chaque personne atteinte de la maladie de Parkinson est différente. Il est donc préférable de choisir avec votre kinésithérapeute le ou les signaux sonores qui vous conviennent le mieux à l’intérieur et à l’extérieur.

Mariella Graziano est kinésithérapeute spécialisée dans la prise en charge de la maladie de Parkinson depuis 30 ans. Dans la vidéo ci-dessous, elle illustre des exemples de signaux sonores utiles pour les personnes atteintes par la maladie de Parkinson, en compagnie de Koen avec qui elle travaille régulièrement !