NCER-PD Summer Party 2019

Vendredi dernier, le 5 juillet 2019, le National Centre for Excellence in Research on Parkinson’s Disease (NCER-PD) a invité tous les participants de l’Étude luxembourgeoise sur la maladie de Parkinson à se joindre à l’équipe de NCER-PD pour la fête d’été annuelle organisée sur le campus de Belval.

 Environ 120 personnes – des patients, des participants non-atteints par la maladie et des membres de leurs familles – ont répondu présents et sont venus découvrir les coulisses de la recherche sur la maladie de Parkinson menée au Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB).

L’après-midi a débuté avec quelques mots de bienvenue du professeur Rudi Balling, le directeur du LCSB. Il a remercié les différents partenaires impliqués dans l’Étude luxembourgeoise sur la maladie de Parkinson pour le travail accompli, et a souligné le succès de ce programme de recherche unique au Luxembourg et dans la Grande Région. « Nous souhaitons remercier les plus de 1400 participants pour leur confiance et leur soutien au cours des quatre dernières années ! Avec cette fête annuelle, nous voulons montrer que votre contribution est importante pour l’avancée de la recherche sur la maladie de Parkinson dans le pays. »

Au cours de l’évènement, le professeur Michel Mittelbronn, neuropathologiste, a présenté le nouveau programme de don de cerveau mis en place par NCER-PD au Luxembourg. Ce programme permet aux gens qui participent à l’étude, atteints ou non par la maladie de Parkinson, de faire don de leur cerveau à la recherche après leur décès s’ils le souhaitent. « Le legs de cerveau est un don précieux et durable pour la recherche. Le tissu cérébral légué post-mortemsera utilisé dans de nombreuses études scientifiques qui pourront aider à mieux comprendre les causes de la maladie de Parkinson », a expliqué Michel Mittelbronn. Les résultats issus de ces études pourraient, à long terme, mener vers de nouveaux traitements et des améliorations pour les patients. Sur le stand de l’équipe du Prof. Mittelbronn, les visiteurs ont pu observer des échantillons de cerveau humain préparés pour la recherche, en apprendre plus sur le fonctionnement du don de cerveau et sur son importance pour la recherche sur la maladie de Parkinson au Luxembourg.

Afin d’expliquer aux participants comment les échantillons collectés au cours de l’étude sont utilisés, les chercheurs du LCSB avaient également organisé des visites de laboratoire et préparé des informations sur les sujets suivants :

  • Comment obtenir, à partir des échantillons de peau donnés, des cellules souches puis des neurones, et comment ces neurones sont utilisés dans la recherche,
  • Comment analyser le tissu cérébral légué afin de mieux comprendre les causes de la maladie de Parkinson,
  • Quels sont les impacts des facteurs environnementaux sur la maladie de Parkinson,
  • Comment utiliser un capteur fixé sur la chaussure pour obtenir des données sur la démarche des patients.

D’autres partenaires faisant partie du consortium ou travaillant avec NCER-PD étaient présents avec des stands d’information : le Luxembourg Institute of Health (LIH), la Luxembourg Biobank (IBBL), et le Centre Hospitalier du Nord (CHdN). Les visiteurs ont pu également s’informer sur les différents types de soins accessibles au sein du réseau ParkinsonNet et du programme pour la prévention de la démence (pdp).

La musique du groupe UniJam, formé par des chercheurs et des membres de l’université et d’autres instituts de recherche, ainsi qu’un flot continu de fruits frais et de friandises ont assuré une atmosphère festive et détendue. 

À la fin de l’après-midi, le professeur Rejko Krüger, coordinateur du programme de recherche, a annoncé que l’Étude luxembourgeoise sur la maladie de Parkinson avait reçu d’excellentes notes au cours d’une récente évaluation scientifique internationale. « C’est grâce à vous. Sans votre participation, ce projet de recherche dans la Grande Région serait impossible. Un grand merci pour votre soutien continu. Nous sommes heureux de vous inviter pour une nouvelle édition de notre fête d’été l’année prochaine ! »