A l’heure actuelle, nos connaissances sur cette maladie sont limitées. Nous sommes loins de connaître les relations entre les différents symptômes et les raisons exactes pour lesquelles on devient malade sont méconnues. En ce qui concerne la progression de la maladie, à savoir si elle évoluera très lentement ou plus rapidement, les prédictions ne sont guère possibles.

Puisque les causes de la maladie de Parkinson ne sont toujours pas entièrement connues, le besoin de nouveaux projets de recherche est imminent, afin de trouver de nouvelles voies vers la prévention, le diagnostic et le traitement.

En tant qu’équipe de recherche du NCER-PD, ensemble avec de nombreux partenaires nationaux et internationaux, nous nous sommes fixés l’objectif ambitieux d’apporter des réponses fondamentales à l’égard de ces questions au Luxembourg.

Pour pouvoir découvrir pourquoi la maladie se développe et comment elle évolue, la participation de patients atteints de la maladie de Parkinson et de personnes contrôles saines à des projets de recherche et à des études cliniques est primordiale. Il s’agit ici, en premier lieu, de comparer les résultats entre patients et personnes saines, obtenus aux tests cliniques au laboratoire (p.ex. métabolites, informations génétiques). Les différences ainsi mises en évidence, pourront fournir des éléments précieux à la reconnaissance de « patterns de la maladie » (notamment les biomarqueurs) et au développement de nouveaux tests et de nouvelles approches pour de meilleurs traitements. Ceci est un grand projet, et c’est la raison pour laquelle votre apport est d’une grande importance pour nous.