Mieux vivre avec la maladie de Parkinson : le bon traitement au bon moment

Il est important que les gens atteints par la maladie de Parkinson reçoivent un traitement optimal dès que possible afin d’agir efficacement contre les symptômes tels que les tremblements et les raideurs. Le traitement standard inclut la Levodopa, un médicament qui remplace la dopamine. Cependant, à cause de la progression de la maladie et des changements dans le niveau de Levodopa dans le sang, l’effet du médicament varie avec le temps, ce qui peut causer des fluctuations dans les symptômes, avec l’apparition d’épisodes de « freezing » ou de dyskinésie.

Afin de traiter au mieux ces symptômes et d’améliorer la qualité de vie, ce à tous les stades de la maladie, il existe des traitements avancés dont les patients peuvent bénéficier.

Traitements avancés pour la maladie de Parkinson

À la place des pilules, la Levodopa (L-Dopa) peut être administrée directement dans l’intestin, sous forme de gel, via une sonde connectée à une pompe. Cette méthode permet de garantir la présence d’une quantité constante du principe actif dans l’organisme, et évite d’être dépendant de la vidange gastrique (évacuation du contenu de l’estomac) qui est souvent perturbée par la maladie. Une fois la sonde insérée, elle est bien tolérée par les patients. Des visites de contrôle régulières faites par des professionnels de santé permet d’assurer le bon fonctionnement et la propreté du système.

Une pompe intestinale à Levodopa n’est pas le meilleur choix pour tous les patients. Une autre option est le traitement à l’apomorphine qui est soit injectée directement sous la peau, soit utilisée avec une pompe qui peut être portée toute la journée. Contrairement à la pompe à Levodopa, la pompe à apomorphine doit être mise en place chaque jour, mais le procédé est simple et sans douleur, et il est facile de s’y habituer. Une fois connectée, la pompe fonctionne de façon indépendante et assure un flux constant de médicament.

Si les fluctuations des symptômes moteurs interfèrent avec la qualité de vie ou si les médicaments n’agissent plus efficacement sur les tremblements, la stimulation cérébrale profonde est une autre option thérapeutique qui utilise le courant électrique pour traiter les symptômes. Une électrode est implantée dans une région spécifique du cerveau afin de réguler la transmission des signaux entre les cellules. Une fois implantée, la stimulation électrique se fait de façon autonome et le patient doit simplement venir pour un bilan tous les six mois. Plus de 200 000 patients dans le monde ont déjà bénéficié de ce traitement.

Des solutions complémentaires pour améliorer la qualité de vie

Il est aussi possible d’améliorer sa qualité de vie au travers de la kinésithérapie, l’ergothérapie et/ou l’orthophonie. Pour ces différentes thérapies, il est important de s’adresser à des professionnels de santé formés à la prise en charge de personnes atteintes par la maladie de Parkinson. ParkinsonNet Luxembourg, un réseau de soins intégrés, rassemble des professionnels ayant bénéficié de formations afin d’assurer un traitement optimal pour les patients. ParkinsonNet Luxembourg est actif dans le pays depuis 2017 et le réseau de professionnels couvre déjà l’ensemble du territoire.

Pour plus d’informations sur le fonctionnement de ces traitements avancés, regardez la vidéo ci-dessous. Elle comprend un aperçu des différentes options, des explications données par des professionnels de santé, et des témoignages de patients bénéficiant de ces traitements.