Au cours d’une activité physique, beaucoup de personnes se sentent souvent beaucoup mieux, parfois même presque en bonne santé. Mais immédiatement après le sport, les symptômes peuvent augmenter légèrement et pendant une courte période comme le corps consomme naturellement de la dopamine. Afin de pratiquer un sport, des médicaments supplémentaires peuvent être pris juste avant l’effort physique - après consultation avec un neurologue – et de même, après le sport si les symptômes sont temporairement aggravés. S’entraîner régulièrement est bénéfique pour les personnes touchées par la maladie de Parkinson : cela aide à réduire les symptômes moteurs de la maladie et peut avoir un effet partiel de médicament dopaminergique. Les experts affirment qu’une activité physique régulière est aussi bénéfique pour un certain nombre de symptômes non moteurs comme l’insomnie ou la dépression – toutefois, cela doit être davantage investigué. La conclusion est que l’exercice physique n’aggrave pas la maladie.

 

Retrouvez plus de mythes ici !