Parkinson's Fighter: François

Image
J’ai toujours aimé travailler dans la recherche fondamentale. Ayant 3 oncles et tantes atteints de sclérose en plaque, j’ai très vite voulu travailler en neurosciences pour mieux comprendre le fonctionnement du cerveau et tout ce qui en dérive. La possibilité m’a été donnée de travailler dans l’équipe particulièrement pointue sur la maladie de Parkinson du Prof. Rejko Krüger. Les techniques actuelles, qui permettent de reprogrammer et différencier des cellules de la peau en neurones, me fascinent vraiment. C’est une telle avancée pour la recherche et les patients !

Au cours des années, j’ai eu l’occasion de rencontrer des patients lors de journées à la Parkinson Research Clinic ou encore aux World Parkinson Day en Belgique. En discutant avec eux, j’ai pu me rendre compte des difficultés de leur quotidien avec cette maladie, mais aussi de leur motivation pour participer à l’étude et faire ainsi avancer la recherche sur la maladie de Parkinson. J’ai aussi pu leur expliquer en quoi consistait mon travail au laboratoire et, je l’espère, éveiller leur curiosité sur la recherche.

En tant que coach de basket j’ai toujours inculqué à mes joueurs, dès leur plus jeunes âge, l’importance du collectif pour atteindre des objectifs sportifs. Je pense que le combat contre la maladie de Parkinson requière le même ingrédient clef : Un bon jeu collectif entre patients, chercheurs, médecins, kinésithérapeutes, etc. afin d’assurer un bon suivi du patient et de sa maladie !